Les oculaires pour un astronome amateur

L’observation des astres demeure un plaisir hors de l’ordinaire. J’aime beaucoup tout oublier sur mon balcon à faire le focus sur l’étoile polaire ou la lune. Et croyez-moi : ça marche! Évidemment, ce plaisir reste difficile en ville, mais j’ai continué de m’équiper pour faciliter mon observation. Il ne reste plus qu’à Mère Nature de lui tenter de coopérer un peu plus, sauf que je suis tout sauf pressée.

En retournant chez Lire la Nature, je voulais me procurer d’autres oculaires. Mon objectif principal est de varier le niveau de grossissement des éléments observés. On parle évidemment d’éléments célestes ici. Je me demandais si j’étais mieux avec plusieurs oculaires vendus dans un ensemble avec une mallette ou bien de plutôt investir dans 2-3 oculaires de meilleure qualité. Pour un prix similaire à un ensemble, on m’a conseillée d’acheter 2 oculaires offrant une meilleure performance et un meilleur confort pour l’observation.

En effet, en magasin, on m’a très bien expliqué et montré les différents oculaires. Si vous regardez les différences entre les oculaires des ensembles et ceux vendus séparément, vous remarquerez d’une part que, dans un ensemble, on a trop d’oculaires offrant un niveau d’observation similaire. En effet, un ensemble vous fera payer pour un oculaire avec une distance focale de 6 mm et un autre de 8 mm. À la place de ces 2 éléments, vous pourriez acheter un oculaire de meilleure qualité de 7 mm. Les différences entre un 6 mm, un 7 mm et un 8 mm ne sont pas si significatives. Lorsque le budget est limité, il importe de choisir.

De plus, en regardant les oculaires vendus en ensemble, vous remarquerez que la lentille d’observation est toute petite. En magasin, j’ai pu constater qu’un oculaire de meilleure qualité avait une lentille d’un diamètre d’environ 3 fois celui d’un oculaire faisant partie d’un ensemble. Vous aurez plus de plaisir et de confort avec un oculaire de qualité. J’ai donc opté pour 2 oculaires séparément plutôt qu’un ensemble pour le même prix.

Avec mon télescope, j’ai déjà un oculaire à distance focale de 25 mm. Qu’est-ce que la distance focale? Je vous ramène en 4e secondaire (ou en 5e?) dans vos cours de physique au chapitre de l’optique. Vous vous souvenez (ou peut-être pas) du chapitre où on dessinait le voyage des rayons de lumière à travers une lentille en utilisant le foyer de cette dernière. Quand mon conseiller m’a parlé de distance focale, j’ai eu droit à un voyage dans le temps gratuit dans ma tête. Pour faire simple, plus la distance focale est petite, plus vous grossissez l’objet observé. Plus la distance focale est grande, moins l’objet est agrandi.

Dans le domaine de l’astronomie, peut-être vous demanderez-vous : ben, si plus le chiffre est petit, plus on agrandit, pourquoi prendre des lentilles avec une grande distance focale? Excellente question. Ce que je ne vous ai pas dit, c’est que plus vous prenez une distance focale courte, plus vous perdez en largeur de champ d’observation, donc également en lumière. Ah HA! Alors il importe de choisir le bon oculaire en fonction de l’objet observé. Si vous voulez regarder un phénomène assez large (par exemple une nébuleuse) avec un oculaire 7 mm, vous aurez de la misère à la voir en entier. Par contre, pour observer l’étoile polaire : j’imagine qu’avec le 7 mm ça doit être assez impressionnant.

Puisque mon appareil arrive avec un oculaire de 25 mm, c’est excellent pour regarder la lune et les planètes. Je vous réfère à mon billet précédent pour les photos : c’est assez impressionnant. Pour rapprocher les étoiles ou pour un détail de quelque chose, on m’a suggéré un oculaire 7 mm.

7mm

Aussi, pour l’observation du ciel profond, un oculaire de 32 mm permet un champ d’observation large.

32mm

Étant donné mon budget, je pouvais me permettre 3 oculaires. Alors on m’a proposé un oculaire de 16 mm : il y aura quand même une différence significative d’avec mon 25 mm. J’ai déjà hâte à la prochaine pleine lune.

16mm

En astronomie, il existe des filtres de couleurs pour moduler les éléments observés. Pour le moment, mon conseiller m’a suggéré un filtre polarisant. Plutôt que d’être un filtre couleur, l’effet demeure similaire à celui des lunettes fumées polarisantes. On s’en sert principalement pour l’observation de la lune afin d’en contrôler la brillance. J’ai opté pour le filtre ci-dessous qu’on peut ajuster en fonction de la brillance de l’objet. Après avoir fait mes observations avec ce filtre, je pourrai voir si les filtres couleurs deviennent intéressants.

filtreAvec tout ça, je suis équipée d’un bel ensemble d’oculaires pour m’amuser pendant des heures. C’est dommage de devoir dormir la nuit et qu’il pleuve. Qu’à cela ne tienne, l’hiver s’en vient et il fera noir à 16h. J’ai comme l’impression que tout le monde n’apprécie pas nécessairement ce commentaire. Merci de me lire quand même!

Publicités